Les constructions de Nectanébo II

En remplacement d’un lieu de culte peut-être fondé à la XXVIe dynastie, Nectanébo II a fait construire l’ensemble du temple depuis la façade du sanctuaire d’Isis jusqu’aux chapelles osiriennes. En fait, le clergé a certainement voulu mettre en place tous les espaces sacrés assurant au roi son éternité. Il est même possible que la salle à colonnes et la façade

» Lire la suite

Les constructions de Nectanébo II – Le Registre des divinités assises

On apprenait également que l’assise supérieure était également décorée d’un registre de divinités assises dont l’identification n’est guère possible, la tête ayant presque toujours disparue. 24.> Bloc 46 (V07++ ; planche avec V 26) Ici, une seule offrande royale, une fumigation, destinée à une succession de divinités assises qui devait faire tout le tour de la salle. Un fait paraît

» Lire la suite

Les constructions de Nectanébo II – La chapelle dans le temple

La ritualité mise en œuvre dans cet espace devait être considérée comme particulièrement importante, puisque Nectanébo II, fondateur du temple, lui accorda en priorité toute son attention. Son emplacement suscite, néanmoins, bien des hésitations. Les points de repère pour fixer les limites de cette salle sont trop peu nombreux pour en proposer un plan. Cependant, une photo de Naville permet

» Lire la suite

Les constructions de Nectanébo II – La chapelle d’Osiris Hémag

La chapelle d’Osiris Hémag L’existence même de cette chapelle peut être mise en doute. En effet, son emplacement dans le temple est incertain, au point d’ailleurs qu’on puisse ne pas en soupçonner l’existence. Les inscriptions du temple, en revanche, mentionnent la Chapelle de l’Osiris-Hémag (Hout Hémag) selon une répartition qui est la même pour toutes les chapelles osiriennes : elle est

» Lire la suite

Les constructions de Nectanébo II – La finalité rituelle

À l’exception du Registre III, où le roi fait offrande à une série de divinités assises, cette chapelle est entièrement consacrée à Osiris-Hémag. L’étude de cet aspect d’Osiris permet de distinguer deux traditions : celle de l’embaumeur et celle de l’orfèvre. La première tradition implique la protection des corps et relève des rites funéraires. À Behbeit, la seule représentation d’un

» Lire la suite

Les constructions de Nectanébo II – La destruction

Le déplacement à Rome d’un bloc de la chapelle d’Osiris-Hémag est la preuve de la destruction du temple. On imagine difficilement quelque dévot fanatique d’Isis détruisant cette chapelle pour en prélever un fragment. Le champ de ruines qui subsiste aujourd’hui semble avoir subi un véritable cataclysme. On pense, bien sûr, aux tremblements de terre historiquement connus et qui ont eu

» Lire la suite