Plan du Baron V. Denon

Baron V. Denon, Voyage dans la Basse et la Haute Egypte. Volume I, Texte, 1802, p. 57. D’après la réédition IFAO, 1990. Volume II, Planches du voyage dans la Basse et Haute Egypte, pl. 17 n° 1. D’après la réédition IFAO, 1990.Voir aussi Christine Favard-Meeks, Behbeit, pl. XXV.    

» Lire la suite

Plan de R. Pococke

R. Pococke, A Description of the East and Some other Countries. Volume the First. Observations on Egypt, ndon 1743, p. 21, pl. VI. Voir Christine Favard-Meeks, Behbeit, pl. XXIV. Pococke est l’auteur du plan le plus ancien,. Le dessin bien que très schématisé présente sur le pourtour du temple proprement dit, un tracé figurant un alignement de pierre plus dense

» Lire la suite

Présentation du temple

Une reconstitution loin du site – malgré tous les moyens mis en œuvre – ne peut pas aboutir à une anastylose définitive. Il est possible, néanmoins, de dégager la cohérence d’un secteur architectural, et donc sa finalité cultuelle, dans un cadre historique précis. Quelques vues d’ensemble 8. Ouest. B03 : Vue du secteur occidental en 1977. À mi-hauteur de la photo,

» Lire la suite

La situation géographique

 1. Carte du delta Situé entre Balamoun au Nord et Samannoud au Sud (la Sébennytos des textes classiques), le site dépend de la province de Gharbieh, district de Talkha (Lat. N 31°02’, Long. E. 31°17’). Le nom arabe de Behbeit recouvre, en ancien égyptien, le toponyme Per-hebite(t) : « La maison de la déesse des festivités », tandis qu’el-Hagara, « les pierres » souligne

» Lire la suite

Vues générales

Cette série de photos a été prise à partir de 1977, mais dès 1993, la construction d’un mur de briques, pour protéger le temple du vandalisme dont il souffrait, ne permet plus de donner une telle vision du site.                    

» Lire la suite