Introduction

De tous les sites pharaoniques majeurs de Basse Égypte, Behbeit el-Hagara est probablement celui qui demeure le plus mal connu car il n’a pas bénéficié de chantiers de fouilles permanents. Seule la Mission Montet y organisa des missions assez courtes, à la fin des années 40 et au début des années 50. Pourtant, il présente un intérêt tout particulier tant

» Lire la suite

Les bâtisseurs

En commençant par l’entrée monumentale, Ptolémée III (246-222) qui acheva le secteur occidental du temple poursuivant ainsi les travaux de Ptolémée II (285-246). Ptolémée II fit décorer les secteurs les plus importants du temple où l’on voit les plus beaux reliefs, Nectanébo II (359-341), le fondateur, ayant certainement conçu l’essentiel du temple, étant donné la finalité de ses cultes : assurer

» Lire la suite

Le site aujourd’hui

Entre Mansourah au Nord et Samanoud (la Sébennytos grecque) au Sud, à la limite du village qui lui donne son nom et qui tend, petit à petit à l’englober, s’étendait, à l’intérieur d’une enceinte de briques crues, le plus spectaculaire champ de granit du Delta. En 1993, pour protéger le site, un mur de brique a été construit entre l’enceinte

» Lire la suite

Le travail de reconstruction

Dresser l’histoire d’un temple qui n’est plus qu’un champ de ruines en utilisant une reconstitution essentiellement fondée sur des relevés de textes et des photos est peut-être une démarche audacieuse. Quand j’ai achevé ce travail, début 1990, étonnée moi-même d’avoir osé, j’ai voulu prendre un peu de recul. Aujourd’hui, je crois qu’il est utile que je présente les méthodes que j’ai

» Lire la suite